VdV #60 : le compte-rendu

Les CVO (contributions volontaires obligatoires) des 60è Vendredis du Vin ayant été (presque toutes) soumises à la foule en délire, il est temps d’en faire la liste, pour mémoire. Et je commence par rappeler que le thème était le suivant : Oxygène.

Thème des Vendredis du Vin #60

La première contribution arriva via message Facebook dès le jeudi soir, de la part de Boris Politi, un blogueur SBF (sans blog fixe). Je décidais dans ma grande mansuétude d’héberger ce mois-ci sa prose : Expirez… inspirez ! Un billet sincère, personnel, poignant qui a rencontré le succès qu’il méritait.

Patrick Bottcher (Vins Libres) a visiblement bien compris que le 27 était mon nombre fétiche, et a invité ses amis à rivaliser d’imagination pour décliner le thème en autant de bouteilles que possible, et même de la bière s’il le faut (satanés belges !)

Tom Delanoue (1098.fr) est le premier à citer Jarre, et comme si ce n’était pas suffisant il nous fait des blagues de haute volée en mettant de l’O2 dans son vin… (pour être tout à fait honnête je m’attendais aux deux, mais pas forcément dans le même billet !)

Nicolas de Rouyn (Bon Vivant) nous invite à nous aérer par la lecture sur support papier (apparemment ça existe encore), et ce grâce au récent livre d’Eric Bernardin sur Saint-Émilion.

Sandrine (La Pinardothek) et David (Abistodenas) nous ont offert un numéro de duettistes par le biais d’une dégustation en parallèle à distance. Le même vin, mais pas le même avis : AQUI sonne le glas ? version féminine, ou masculine ?

Le taulier est dans la place, tout baigne ! Jacques Berthomeau (dont je ne suis pas sûr qu’il ait bien réalisé que nous avons assez longuement discuté lors du Vinocamp Paris) est le second à avoir le bon goût de digresser sur le célèbre morceau de Jean-Michel Jarre, tout en nous parlant de deux cuvées qui ne manquent pas d’air

Anne Graindorge a travaillé jour et nuit (enfin, surtout la nuit) pour rendre son billet à temps, et nous parle du carafage… et même du pichetage, si besoin est !

Michel Smith me fait le plaisir de parler d’un vin oxydatif du Roussillon, c’était en effet la moindre des choses avec un tel thème !

Et dans la série des figures imposées, c’est au tour d’Olif de nous emmener… en Suisse ! Surprise ! Il faut dire qu’il avait déjà choisi un thème proche pour les 4è vendredis du vin, ça ne nous rajeunit pas.

Puis Frank Merloz (In Roussette We Trust) pour la Savoie et sa Belle Oubliée (bon ok là c’est moins une surprise).

Marquis Wine voit en l’oxygène le plaisir du VIvaNt. Difficile de ne pas être d’accord.

Eric Leblanc (Le p’tit blanc sans col) trouve que notre petit mondovino national est un peu réduit et nous incite à garder l’esprit ouvert

Olivier Lebaron nous emmène à la découverte de quelques quilles du Languedoc-Roussillon, pour le coup je trouverais presque ce showviniste un peu chauvin ! (à sa décharge, il n’était clairement pas le seul cette fois-ci à vanter les mérites de sa région)

Cyril Esnault de Vin Plaisir nous invite à réfléchir sur la possibilité d’une cuvée neutre en carbone… sujet ô combien d’actualité !

J’aime beaucoup Maïlys (Very Wine Trip), ne serait-ce que parce qu’elle semble penser que j’ai de l’humour. Et en plus c’est la nouvelle secrétaire des Vendredis du Vin (enfin, si j’ai bien compris, je me plante toujours dans ce genre de choses), très efficace au demeurant. Et pour finir elle nous parle des vins oxydatifs du Sud-Ouest dont je soupçonnais à peine l’existence (et en prime j’apprends que je dois vivre dans le Sud-Ouest à l’insu de mon plein gré, si c’est aussi le cas de Jeff Coutelou !)

Pascal Henot (Oenoblogue), arrivé bon dernier mais déjà excusé, nous livre ses impressions d’oenologue, le rapport avec l’oxygène du vinificateur, et le besoin de respirer un bon coup après les vendanges 2013.

Mea culpa, j’avais oublié le passage éclair de Frank Kukuc sur la page Facebook des Vendredis du vin.

À tout seigneur tout honneur. Moi Président, je suis allé voir Virgile Joly pour vous parler de sa cuvée de vieux grenache blanc à tendance oxydative : L’oxydation selon Virgile.

Au final des Vendredis du Vin à la hauteur de mes attentes, avec beaucoup de surprises, une belle palette de thèmes abordés et un petit regret concernant les vins d’Andalousie… mais on ne peut jamais tout avoir ! Merci à tou(te)s les participant(e)s des 60è VdV, j’ai pris beaucoup de plaisir à vous lire.

En attendant le thème du mois de novembre qui va bientôt nous être dévoilé par David…

9 thoughts on “VdV #60 : le compte-rendu”

  1. Cyril dit :

    Merci pour le service rendu a la bloglouglou Président!

  2. Michel Smith dit :

    Eh ben voilà, il l’a fait ! 😉

  3. Michel Smith dit :

    Eh bien voilà, il l’a fait ! 😉

  4. J’ai rajouté le petit mot de Franck Kukuc sur la page Facebook des VdV.

  5. Maïlys dit :

    Merci m’sieur le Président ! Comme quoi la flatterie ça marche toujours 😉

  6. Baraou dit :

    Une belle édition avec des nouveaux, des anciens, des textes inattendus et toujours du talent.

  7. Bonjour Président, vous avez oublié dans le CR ma contribution, qui a pourtant été publiée le jour J… Mais il est vrai que je n’ai pas de compte Facebook ! http://unefemmedesvins.typepad.com/histoire_dune_reconversio/2016/03/vendredis-du-vin-83-100-vigneronne.html#more

  8. Je me suis trompée de président, c’était à celui des VDV #83 que je m’adressais, autant pour moi !

    1. Pas de souci, comme ça la faute sera doublement réparée ! Et surtout je veux bien une participation à la 84è édition sur le thème de l’énergie : http://www.roumegaire.com/vdv-84-theme/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *