Toutes Caves Ouvertes

Qui : 20 producteurs de Montpeyroux
 : Montpeyroux (34)
Quand : Dimanche 15 Avril 2012
Comment : Toutes Caves Ouvertes
Transparence : Je suis déjà venu une fois à Montpeyroux y visiter une maison en vente. J’entretiens donc des relations très fortes avec ce village, pour preuve : je n’écorche son nom qu’une fois sur deux.

Toutes Caves Ouvertes : vingt vignerons du village ouvrent leurs portes (et leurs bouteilles) en recevant à domicile. On m’avait dit grand bien de cette manifestation (notamment Nina de Lost in Wine—un blog avec des morceaux de Languedoc-Roussillon dedans, mais pas que). J’avoue y être allé à l’origine plus par curiosité qu’autre chose. Je ne suis pas nécessairement fan des salons ou foires, du speed tasting, ni de devoir jouer des coudes pour quelques gouttes. D’un autre côté un évènement grand public a l’avantage de m’éviter les sarcasmes visant, lors des salons pros, toute personne n’étant pas à même de signer une commande : pour moi non plus il n’y a pas de petit profit.

Très belle surprise, donc, que cette fête bien organisée et bon enfant, avec des vignerons souriants et accueillants, chacun ayant décidé de jouer le jeu selon ses moyens : tout le monde ne peut pas organiser une dégustation sous forme de visite du chai et proposer de vieux millésimes (2004, en l’occurrence) comme le domaine d’Aupilhac (merci à eux !)

J’étais tellement décontracté lors de ce Toutes Caves Ouvertes que je n’ai même pas pris de photo, j’en emprunte donc une sur Découverte 34

J’étais tellement décontracté que je n’ai même pas pris de photo, j’en emprunte donc une sur Découverte 34

Une salle un peu trop grande pour le seul domaine Alain Chabanon, et ce sont donc Joncas, Gréaux et Villa Dondonna qui y posent leur table, et proposent des vins dont je vais certainement reparler ici (surtout un certain magnum de Mourvèdre, ceux qui y étaient comprendront !) Un peu plus loin le Mas d’Amile, un autre nom à retenir.

Bel accueil à La Jasse Castel : évidemment arriver tard et se rattacher à un groupe de vieux clients est rarement une mauvaise idée, et le flacon de 2007 à la hauteur des espérances, c’est le moins que je puisse dire.

Ivo de l’Escarpolette a sorti une robuste table en bois sur la place du village (si la photo ci-dessus avait été prise le bon jour, il y aurait eu beaucoup moins de soleil, mais beaucoup plus d’Ivo), avec en toile de fond un salon de thé (si je puis dire) installé dans la cave, avec banquette et table de basse, dont les éreintés (ou les flemmards) profiteront.

Je ne vais pas tous les citer, même s’ils le mériteraient presque tous, tant la qualité est au rendez-vous. Grande idée que ce Toutes Caves Ouvertes au nom invitant, on s’y sent bien, c’est ni trop ni trop peu. Je serais responsable de l’office du tourisme d’un village vigneron, je viendrais à Montpeyroux et j’en tirerais quelques leçons.

L’échassier le plus rose du monde passe au-dessus de nos têtes, des enfants à ses trousses. Malgré le vent glacial, l’humeur est bonne, tout le monde sourit. Je retrouve la convivialité qui disparait trop souvent lors de dégustations encadrées, aseptisées, et me met à discuter avec des inconnus. Le vin est une invitation, un pretexte, et c’est dans ce rôle que je le préfère.

Un commentaire sur “Toutes Caves Ouvertes”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *