Les sucettes à l’Aunis

Bon, c’est dimanche. Et le dimanche, c’est le jour de la chanson du dimanche. Je sais, c’est à peine croyable.

Je ne vais pas vous embêter (ni moi-même d’ailleurs) à écrire un billet alors que Sand a déjà tout dit (je vous conseille d’ailleurs fortement cette lecture pour comprendre la suite), mais ce serait une erreur de penser que je ne vais pas juste dire n’importe quoi quand même. Faudrait voir à pas exagérer non plus.

Sucettes au goût Merlot...

Non mais WTF ?!?

Or donc : Les sucettes à l’Aunis. Le lecteur attentif notera que cela fonctionne aussi avec la Syrah de Sarah, le Cab de Fab (soyons modernes) ou encore le Grenache du Pr Moustache (qui nous a gratifié d’un superbe billet sur l’alcoolémie). Bref, sur l’air de…

Annie aime les sucettes
Les sucettes à l’Aunis
Les sucettes à l’Aunis d’Annie
Donnent à ses baisers un goût aviné

Lorsque le sucre d’orge
Parfumé à l’Aunis
Coule dans la gorge d’Annie
Elle est au Paradis

Pour quelques pennies Annie
A ses sucettes à l’Aunis
Elles ont la couleur de ses grands lèvres
La couleur des jours mièvres

Lorsqu’elle n’a sur la langue
Que le petit bâton
Elle prend ses jambes à son coeur
Et retourne chez l’producteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *