DVR – 3e partie – Saint-Joseph et Cornas

Avant-dernière partie de la restrospective de Découverte en Vallée du Rhône avec au menu du jour Saint-Joseph et Cornas. Deux appellations qui ne sont pas encore tout à fait assez septentrionales pour être parfaites, mais on commence à s’approcher du nirvana !

Côté Saint-Joseph, en dehors des cuvées incontournables d’André Perret, je retiendrai surtout le superbe Saint-Joseph 2011 de Pierre Gonon. Des amis me disent que le 2010 est encore meilleur, pour ma part je me demande si le mieux n’est pas dans ce cas l’ennemi du bien, tant cette bouteille parvenait à combiner hamonieusement générosité et droiture.

Saint Joseph domaine Pierre Gonon 2011

Il n’était pas difficile de faire de belles découvertes sur cette appellation qui propose des vins de qualité à des prix corrects (une vérité qu’il n’est malheureusement pas évident d’étendre aux appellations voisines). Je me dois donc de mentionner au minimum la cuvée Le Berceau 2011 de Bernard Gripa, qui m’est apparue comme un classique, et la bien nommée Hedonism du domaine Faury, éminnement buvable (surtout pour 13 euros !)

Saint Joseph "Le Berceau" Bernard Gripa 2011Saint Joseph "Hedonism" domaine Faury 2011

Cornas est pour moi une énigme, tant les vins peuvent se montrer sous des jours différents selon les producteurs : il est ainsi possible de passer allégrement du sauvage (Thierry Allemand) au rustique (Clape, dont j’adore comme tout le monde la cuvée Renaissance) au suave (Colombo—avec au passage une superbe bouteille de Ruchets 2007). Au final c’est peut-être Matthieu Barret (Domaine du Coulet) qui parvient le mieux à faire la part des choses entre ces diférentes influences. Et même si les tarifs piquent un peu à mon goût (en temps qu’humble blogueur inconnu, le coffre de ma voiture reste désespérement vide… m’aurait-on enduit d’erreur ?), payer une trentaine d’euros une bouteille de Brise-Cailloux ne paraît pas outre-mesure déconnant. J’ai déjà eu l’occasion de boire bien moins bon pour bien plus cher (il suffit après tout de faire une petite centaine de kilomètres vers le sud).

Cornas Brise Cailloux Matthieu Barret Domaine du Coulet

Un commentaire sur “DVR – 3e partie – Saint-Joseph et Cornas”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *